Céphalées

osteo-noiseau-osteopathe-osteopathie-val-de-marne-94-seine-et-marne-77-cephalees-migraines

Les céphalées ou maux de tête peuvent avoir plusieurs origines et une expression clinique différente d’une personne à une autre et en fonction de l’étiologie : douleurs en barre, douleurs en casque, douleurs pulsatives, etc.

Après une expertise minutieuse, l’Ostéopathe Biomécanicien pourra déterminer si la douleur est liée à une dysfonction mécanique entrant dans son champs d’application, ou bien s’il est nécessaire de vous orienter vers un spécialiste adapté aux signes cliniques présentés.

Six grandes affections dites mécaniques peuvent être traitées par l’ostéopathie biomécanique. Celles-ci sont définies comme étant :

  • les céphalées de tension : ressenties comme des douleurs occipitales à type de pesanteur et/ou de brûlures augmentant avec la flexion de tête. Ces douleurs d’origine cervicale peuvent être médianes ou latéralisées et peuvent irradier latéralement vers une (les) épaule(s) et en bas vers la région inter-scapulaire. La céphalée de tension est liée à une contracture des muscles du cou par traction de leurs insertions sur l’aponévrose occipitale au niveau de la base du crâne. Une mauvaise posture de l’extrémité céphalique par rapport à la ceinture scapulaire et généralement à l’origine de ces troubles.
  • les douleurs projetées (ou syndromes segmentaires) : résultant d’une irritation d’un tissu de liaison vertébral (disque inter-vertébral, capsule articulaire, etc.) qui peut se manifester localement ET à distance. Un syndrome segmentaire se caractérise cliniquement par un ensemble de manifestation neuro-trophiques réflexes dans les territoires moteurs et/ou sensitifs de l’étage vertébral correspondant. En ce qui concerne les céphalées, ce sera principalement les racines nerveuses C2 et C3 qui pourront irradier à la base du crâne, l’angle inférieur de la mâchoire et vers le sourcil par projection neurologique.
  • les trijumalgies (ou syndrome canalaire périphérique du nerf trijumeau) : pouvant résulter d’une compression d’une, de deux ou des trois branches du nerf trijumeau (branche ophtalmique, branche maxillaire, branche mandibulaire). Généralement, les douleurs sont aigües, lancinantes, intolérables, en éclair et plus volontiers d’un seul côté du visage. Lorsqu’il s’agit d’une compression de type mécanique osseuse, SANS lien avec une compression mécanique veineuse ou artérielle, l’Ostéopathe Biomécanicien est à même de soulager vos douleurs.
  • les sinusites (chroniques) : résultant de troubles fonctionnels au niveau de la face, les sinusites peuvent être soit maxillaires, soit frontales ou encore dites pansinusites (maxillaires et frontales). Les douleurs sont aigües, en barre, augmentées lors de la flexion de tête et peuvent être reproduites par simple appui sur le sinus correspondant.
  • la névralgie d’Arnold ou Arnoldite (ou syndrome canalaire périphérique du nerf d’Arnold) : résultant généralement d’une compression du nerf d’Arnold à sa sortie du muscle trapèze ou simplement à une augmentation de raideur cervicale avec une atteinte des racines nerveuses C2 ou C3. Les douleurs ressenties sont du même type que celles décrites dans le paragraphe précédent, plutôt sur le côté du crâne jusque derrière l’oeil ou sur le côté du crâne jusqu’au dessus du sourcil.
  • les céphalées digestives : ce type de céphalées sont en lien avec les repas. Dans ce cas là, voyez ce qui a changé dans votre alimentation. Si rien n’a été modifié, une augmentation de raideur d’une portion ou de l’ensemble du système digestif pourrait être à l’origine de vos maux de tête.

QUEL TRAITEMENT PROPOSE L’OSTEOPATHE BIOMECANICIEN ? 

Une fois le champs d’action clairement déterminé, l’ostéopathe biomécanicien pourra, par un geste spécifique, obtenir un relâchement musculaire et une diminution de la symptomatologie douloureuse.

https://plus.google.com/+HEIDENTERNISIENSylvieDONoiseau/about

Suivez-nous !