Sportif

Le sportif : Optimiser ses performances et ses temps de récupération

La pratique régulière d’une activité sportive soumet le corps humain à un excédent de contraintes (en intensité ou en fréquence). Les capacités mécaniques des tissus articulaires doivent pouvoir répondre à ces augmentations de contraintes. C’est pourquoi il est conseillé de consulter régulièrement en ostéopathie pour établir des bilans. Ces derniers sont notamment conseillés pour préparer une épreuve sportive intense afin d’éviter la survenue de douleurs invalidantes mais également pour optimiser ses performances.

Il arrive que les capacités d’amortissement du corps soient dépassées dans certaines situations, c’est ce que l’on appelle :

      • les micro-traumatismes (non traumatiques) : ils sont liés à la répétition d’une activité physique et à la fatigue des tissus musculaires et articulaires ;
    • les traumatismes (traumatiques) : ils sont liés à un choc direct, une chute, etc.

L’Ostéopathe Biomécanicien peut intervenir sur ces pathologies mécaniques liées à la pratique d’un sport dès lors qu’elles sont réversibles, c’est-à-dire sans rupture tissulaire (rupture ligamentaire, tendineuse, fracture, luxation). Le traitement ostéopathique peut réduire de manière considérable le temps d’invalidité du sportif.

Tout sportif, par des bilans réguliers tant ostéopathies que médicaux, entretiendra son état de forme, ses bonnes sensations, grâce à la prévention surtout dans les ports d’endurance et les disciplines explosives. Depuis de nombreuses années, la plupart des clubs de sports de haut niveau (football, rugby, volleyball, basketball, tennis, natation, etc.) ont un ostéopathe dans leurs rangs.

Chez l’enfant sportif, l’ostéopathie est particulièrement indiquée pour corriger les conséquences des chutes, des divers micro-traumatismes et traumatismes. De manière préventive, des bilans réguliers sont recommandés pour suivre l’enfant sportif dans son développement. Il est intéressant de contrôler les jeunes qui se destinent à une activité sportive intense dans le but de pratiquer le sport choisit de manière durable.

QUAND CONSULTER ?

      • à titre préventif : pour faire un bilan, avant de démarrer une activité sportive, pour préparer une épreuve, avant une pratique occasionnelle ou pour améliorer ses performances ;
    • à titre curatif : entorses, douleurs articulaires, chutes sans lésion visible sur une radiographie, tendinopathies, périostites, maux de tête, vertiges, récupération difficile entre et après l’épreuve, difficultés de locomotion, etc.