Consultation

Déroulement d’une consultation

Doit-on OBLIGATOIREMENT consulter son médecin référent avant d’aller consulter l’Ostéopathe ?

La réponse est non : l’Ostéopathie est une thérapie de première intention et ne nécessite donc pas de prescription médicale. Cependant, de plus en plus de médecins dirigent les patients vers les ostéopathes mais cela n’engage pas de remboursements de la part de la Sécurité Sociale.

En revanche, le cas de figure inverse n’est pas rare lorsque la prise en charge par manipulation semble contre-indiquée ou ne peut être immédiate : inflammation ou douleurs trop importantes ; ou bien cas de doute (traumatisme récent, signes neurologiques, suspicion d’une hernie discale, etc.). Votre médecin traitant décidera alors de la marche à suivre : prescription de médicaments adaptés (antalgiques, anti-inflammatoires, myorelaxants, etc.), examens complémentaires (radiographies, scanner, IRM, etc.), réorientation en médecine spécialisée (rhumatologue, neurologue, etc.).

Pourquoi consulter et quand consulter en ostéopathie ?

De manière générale, ce qui va amener une personne à consulter un professionnel de santé est la douleur. En ostéopathie une infinité de motifs de consultations existent, touchant le système locomoteur, le système abdomino-pelvien, le système crânio-facial. Quel que soit votre âge (du nourrisson au sénior), votre condition physique (sportif ou sédentaire), et pour vous mesdames, que vous soyez enceinte ou que vous veniez d’accoucher, vous pouvez consulter en ostéopathie. Retrouvez toute la liste des motifs de consultations en cliquant ici.

Vous pouvez consulter en ostéopathie :

  • si la douleur est :
    • aggravée par le mouvement ;
    • diminuée par le repos ;
  • si la douleur n’est pas accompagnée :
    • de fièvre ;
    • de perte de poids importante ;
    • et de fatigue intense.

Quand l’ostéopathie a ses limites

Comme toute science, l’ostéopathie a des limites et le plus important est que chaque praticien ai conscience des limites de l’ostéopathie et surtout de ses propres limites.

Il est donc de la conscience professionnelle de chaque praticien de ne pas entreprendre un traitement ne relevant pas de ses compétences et de réorienter le patient vers son médecin référent ou mieux, vers le spécialiste le plus approprié. Notez que la prise en charge en ostéopathie ne remplace aucunement les médicaments lorsqu’ils sont nécessaires et encore moins la chirurgie lorsqu’elle est indispensable.

Comment se déroule une consultation ?

En moyenne, une consultation s’effectue sur 45 minutes selon le motif de consultation. Séparée en trois grandes étapes comprenant :

      1. un interrogatoire permettant d’une part de constituer une fiche patient (informations générales,  antécédents médicaux, chirurgicaux, etc.) et comprenant des questions plus détaillées qui permettent de comprendre le motif de consultation. Puis, votre praticien sera amené à examiner les examens complémentaires : n’oubliez pas de les apporter ;
      2. un examen clinique permettant d’évaluer la gêne/douleur et/ou l’impotence fonctionnelle qui vous ont amené à consulter. Cet examen permet donc de vérifier que la prise en charge en Ostéopathie Biomécanique est envisageable et de poser un diagnostic biomécanique précis ;
      3. le traitement manuel et l’évaluation de celui-ci. A l’issue de cette étape, votre Ostéopathe Biomécanicien vous énoncera le bilan de la situation et la démarche de prise en charge à suivre (conseils adaptés à chacun, réorientation pour une prise en charge pluridisciplinaire, etc.). C’est aussi le moment de poser toutes vos questions !

Comment ça se passe après une consultation en Ostéopathie ?

Chacun réagit de manière différente au traitement ostéopathique. De manière générale, en fin de consultation, une détente musculaire se produit et se traduit par un gain d’amplitudes de mouvements et une diminution des douleurs.

Suite à la consultation, il est fréquent d’être fatigué et quelques douleurs à type de courbatures peuvent se faire sentir durant les 48 à 72h suivant la séance. Malgré ces signes, le patient se sent généralement soulagé. En effet, après le traitement ostéopathique, les tissus réagissent aux manipulations avec une inflammation locale. Le corps doit réaliser son travail de régulation : c’est le début de la cicatrisation. De ce fait les résultats de la séance se constatent après quelques jours voir quelques semaines selon le motif de consultation, son mode de survenue et sa chronicité. Puis, les douleurs disparaissent progressivement jusqu’à la cicatrisation complète des tissus.

Les temps de réaction :

  • de J0 à J3 : les zones travaillées et impliquées dans les troubles fonctionnels se relâchent et peuvent donner des sensation de courbatures. A noter qu’il peut parfois y avoir une exagération passagère des troubles fonctionnels c’est-à-dire une augmentation des douleurs par exemple ;
  • J4-J5 : le corps retrouve sa physiologie fonctionnelle. Les améliorations apportées lors de la consultation peuvent être constatées à partir de ce moment là. C’est le bon moment pour informer votre Ostéopathe Biomécanicien des résultats de la séance s’il vous l’a demandé ;
  • 1 à 2 semaines suivant la séance : le corps va continuer à modifier son équilibre jusqu’à se stabiliser dans un état qui représentera le vrai résultat de la séance. Si l’amélioration n’a été que passagère ou incomplète, c’est le bon moment pour reprendre rendez-vous. En effet, lorsque le corps ne se stabilise pas bien dans sa physiologie fonctionnelle, il a tendance à revenir dans son dernier état d’où la réapparition des troubles fonctionnels. Cela explique pourquoi votre Ostéopathe Biomécanicien vous conseillera de faire éventuellement une deuxième voir une troisième séance. Dans ces conditions, vous pouvez vous attendre à garder un bénéfice durable de vos soins ostéopathiques.

Combien de séances faut-il avant d’aller mieux ?

Il est difficile d’établir clairement un nombre de séances tant il existe de paramètres à prendre en compte : ancienneté de la pathologie, aide ou non d’un autre professionnel de santé, hygiène de vie du patient, etc.

Cependant, pour tirer une moyenne générale, pour motif de consultation, il faut compter entre 1 et 3 consultations RAPPROCHEES. Il est possible que vous soyez réorienté vers un autre professionnel de santé afin de compléter les soins (médicaments chez le médecin généraliste, semelles orthopédiques chez le Podologue, travail musculaire chez le Kinésithérapeute, etc.)

Prêt à prendre rendez-vous ?

Téléphonez directement à votre praticien au :

01.45.76.31.89

ou en ligne sur doctolib.fr