Hypersalivation

Hypersalivation

questions-grossesse-osteopathe-noiseau-val-de-marne-94

L’hypersialorrhée ou hypersalivation apparaît généralement au cours du premier trimestre de grossesse et s’atténue ou cesse spontanément au cours du second trimestre de grossesse. Pour les moins chanceuses, cette hypersalivation peut se prolonger jusqu’à l’accouchement.

Malheureusement, les causes de l’hypersalivation gestationnelle restent encore méconnues. Nous pouvons supposer que pendant la période de la grossesse, les glandes salivaires, sous influence hormonale, augmentent leur productivité afin de protéger la cavité buccale et l’œsophage de l’acidité des vomissements. Les vomissements pourraient également être à l’origine d’une irritation nerveuse des glandes salivaires. Autre supposition, le fait de retenir la salive excessive et de ne pas la déglutir, informerait le système nerveux autonome d’une insuffisance salivaire relançant ainsi sa production.

QUOTIDIEN

Cette hypersialorrhée peut s’avérer très incommodante au quotidien :

  • la future maman est contrainte de s’essuyer souvent la bouche ou de cracher ;
  • la déglutition de la salive peut augmenter les nausées et les vomissements ;
  • elle s’accompagne souvent d’une augmentation de la transpiration ;
  • et augmente ainsi les risques de déshydratation.

CONSEILS

  • buvez régulièrement de petites gorgées d’eau afin d’avaler le surplus de salive sans favoriser les vomissements ;
  • gérez votre angoisse et votre stress. En effet, ces deux facteurs favorisent la sécrétion abondante de salive pendant la grossesse. N’hésitez pas à parler de vos angoisses concernant votre grossesse, votre bébé ou votre accouchement avec votre sage-femme ou à votre compagnon. Pratiquez des exercices de respiration, du yoga, de la relaxation, promenade, tout ce qui pourra vous apaiser ;
  • si vous ne souffrez pas de ballonnements, vous pouvez mâcher de temps en temps des chewing-gums sans sucre. Le fait de mâcher peut limiter l’hypersalivation et surtout avaler la salive sans favoriser les vomissements ;
  • préférez consommer des repas chauds. En effet, la consommation d’aliments froids comme les produits laitiers, les crudités et les liquides froids* favorisent la production excessive de salive chez certaines femmes enceintes ;
  • évitez les aliments riches en amidons (pain, riz, pâtes, pommes de terres, etc.)* favorisant la production de salive ;
  • brossez-vous régulièrement les dents. En effet, cela permet de diminuer l’hypersalivation de jour comme de nuit. Entretenez vos lèvres car une peau sèche ou en mauvais état dans cette région, favorise la sécrétion de salive.

*Soigner son alimentation pendant la grossesse est très important et nécessite un avis médical.

TRAITEMENT

Votre médecin généraliste pourra vous prescrire de l’allopathie (déconseillée en période de grossesse) ou de l’homéopathie pour lutter contre les désagréments de l’hypersalivation. L’acupuncture peut également être une alternative aux traitements médicamenteux et soulager les nausées et la salivation excessive de grossesse avec une moyenne de deux séances.

L’ostéopathie est conseillée lorsque l’homéopathie et l’acupuncture n’ont pas donné de résultats. Une seule séance peut diminuer l’hypersalivation de grossesse. Attention, nous parlons bien d’une salivation excessive, incommodante et pas d’une salivation un peu plus abondante qu’à votre habitude.

LE CONSEIL DE L’OSTEO

Les femmes enceintes se confient que peu sur les côtés négatifs de la grossesse car c’est une période de la vie que l’on veut « merveilleuse ». Mais mesdames, vous n’êtes pas les seules à avoir ce phénomène d’hypersalivation. Comme dit plus haut, la sécrétion de salive s’accentue dans le premier trimestre de grossesse et s’estompe ou cesse spontanément dans le second trimestre de grossesse. N’hésitez pas à en parler à votre médecin ou votre ostéopathe afin d’y remédier.