Post Partum

Post Partum

Il est très fréquent de s’occuper de la future maman lorsqu’elle est enceinte, mais une fois l’accouchement passé, bébé est au centre de l’attention de tous. Or, il est évident que maman, ayant subit un marathon de 9 mois, a vu son corps changer en tout point et notamment au niveau de l’utérus, du périnée et des muscles abdominaux.

Il est donc nécessaire de se ménager dans les premières semaines du post-partum et ce, jusqu’à la fin de la rééducation périnéale puis de la rééducation abdominale.

A noter : Mesdames, à l’issu de votre premier accouchement, vous serez ad vitam aeternam en période  dite de post partum.

Perinee-reeducation-perineale-osteopathe-noiseau-val-de-marne-94

REEDUCATION PERINEALE

Le périnée est une entité anatomique très souvent oubliée dans les revues de littérature, il est cependant une structure essentielle du corps, notamment dans la continence de l’urine, des selles, dans la vie sexuelle de la femme et évite les prolapsus (descente d’organes). En effet, le périnée est constitué de plusieurs couches de muscles constituant le plancher pelvien.

Après une grossesse, la rééducation périnéale est le passage obligatoire permettant de récupérer un bon tonus musculaire du périnée et ainsi éviter les incontinences urinaires d’effort (IUE), les prolapsus, les dyspareunies, etc. pouvant avoir un fort impact sur la vie sociale et sexuelle. L’analyse des statistiques françaises ferait apparaître un problème de santé publique : 56% des femmes auraient des problèmes d’incontinence urinaire dont plus de 49% avant 40 ans.

Mais dans ce cas, quand faudrait-il commencer la rééducation périnéale ? La réponse est toute simple : dès les premiers jours après l’accouchement si cela est possible (se référer directement à votre obstétricien, votre sage-femme ou votre kinésithérapeute via la bilan périnéal), mais en réalité, il faudrait le travailler avant la grossesse et pendant la grossesse (cours de préparation à l’accouchement > pour le relâcher lors de l’accouchement et ainsi éviter toute lésion) !

La rééducation périnéale concerne toutes les femmes en post partum. Même pour celles ayant accouché par césarienne car votre périnée a subit des changements de pression tout au long de la grossesse avec la croissance du foetus au sein de votre cavité utérine.

L’indication à la rééducation périnéale se fera en fonction des symptômes retrouvés mais aussi de votre tonicité périnéale qui ne pourra être  évaluée que par votre obstétricien, votre sage-femme ou votre kinésithérapeute. Il est fortement conseillé de consulter un ostéopathe avant la rééducation périnéale afin de déterminer le bon fonctionnement du complexe lombo-abdomino-pelvien mais surtout de rétablir une posture et des aplombs corrects. Pour une première grossesse, il faudra attendre 6 semaines. A partir de deux grossesses, 3-4 semaines suffisent.

La France est le seul pays où la Sécurité Sociale rembourse la rééducation périnéale de manière intégrale après l’accouchement, à hauteur de dix séances. Ces dix séances représentent une bonne moyenne des séances nécessaires à la rééducation périnéale.

Les méthodes de rééducation périnéale sont personnalisées :

  • les exercices du plancher pelvien (rééducation périnéale manuelle) : permet d’apprendre à travers une série d’exercices, à contracter les muscles du périnée et ainsi les reproduire au quotidien ;
  • le biofeedback instrumental (rééducation périnéale via sonde intra-vaginale) : la sonde reliée à un appareil matérialisant la force et la durée de la contraction des muscles permet de comprendre le fonctionnement du périnée.

Attention, les méthodes de rééducations du périnée en vogue ou transmises par le bouche-à-oreille ne sont pas forcément bonnes. Le « stop pipi » n’est pas un moyen fiable de rééducation. Cette méthode peut provoquer des infections urinaires à répétition. Enfin, aucune rééducation n’est envisagée pendant le séjour à la maternité.

QUAND PUIS-JE REPRENDRE UNE ACTIVITE SPORTIVE ?

De manière générale, pour préserver la tonicité du périnée, il est conseillé d’éviter de pratiquer des exercices de musculaire des abdominaux, de porter des charges (trop) lourdes, de courir et de sauter sans avoir fait auparavant la rééducation abdominale…qui vient bien évidemment APRES la rééducation du périnée ! Si vous pratiquez la natation, étant en apesanteur, il n’y a bien évidemment pas de contre-indications, à condition d’y aller doucement et sans forcer !

REEDUCATION ABDOMINALE

Le souhait de toute nouvelle maman après son accouchement est de retrouver un ventre plat…mais il faut attendre car la rééducation du périnée doit toujours précéder celle des abdominaux. En effet, la contraction des muscles du ventre provoquerait une trop forte pression sur le périnée, encore traumatisé par l’accouchement. Il faut donc que le périnée soit à nouveau tonique pour se soucier du ventre. Notez qu’il est préférable de réaliser votre rééducation abdominale hypopressive auprès d’un kinésithérapeuthe. En général, votre médecin généraliste, votre obstétricien ou votre sage-femme, vous prescrira une moyenne de 10 séances. Ce sera également le moment de travailler sur la cicatrice de la césarienne…si césarienne il y a eue !

LE CONSEIL DE L’OSTEO

Avant de débuter votre rééducation périnéale, réalisez une première visite chez votre ostéopathe. Cette visite préliminaire sera primordiale afin de bien revoir l’ensemble de votre posture et ainsi effectuer une rééducation périnéale puis abdominales efficaces. Après votre premier accouchement, donnez environ 6 semaines à votre utérus pour reprendre son volume « normal » avant de consulter en ostéopathie.