Scoliose et posturo

La scoliose à travers l’oeil d’un posturologue

La scoliose idiopathique est une déformation rachidienne consistant en un déplacement relatif et progressif d’une vertèbre par rapport à son adjacent, se produisant dans les trois plans de l’espace (frontal, sagittal, coronal) sans perte de la continuité osteo-ligamentaire et se développant sur tout ou partie de la colonne vertébrale, essentiellement pendant la période de croissance. – Dubousset (1986), Duval-Beaupère (1993)

CLASSIFICATION DES SCOLIOSES

Les scolioses sont classées en trois grandes catégories en fonction de l’âge du patient :

  • scoliose infantile (diagnostiquée avant l’âge de 3 ans) ;
  • scoliose juvénile (diagnostiquée entre 3 ans et le début de la puberté 10 ans) ;
  • scoliose de l’adolescent (apparaissant entre le début de la puberté et la maturité squelettique).

CAUSES DES SCOLIOSES

À ce jour, plusieurs origines des scolioses font l’objet de nombreux travaux :

  • congénitale ;
  • neuromusculaire ;
  • endocrinenne ;
  • génétique ;
  • neuro sensorielle.

ÉVOLUTIVITÉ POSTURALE DE LA SCOLIOSE

Le risque d’évolutivité de la scoliose idiopathique de l’adolescent (SIA) serait lié à une représentation centrale erronée de la verticalité en lien avec un asynchronisme des capteurs neuro sensoriels posturaux. Les différents capteurs posturaux seront étudiés différemment en fonction de l’âge du jeune patient.

Cette pathologie est plus détaillée d’un point de vue général, ici.

LE CONSEIL DU POSTUROLOGUE

La posturologie une traite pas la cause des scolioses : elle vise à traiter les causes d’évolutivité par une approche neuro sensorielle. Il est nécessaire de pratiquer un bilan postural par un posturologue tous les 4 à 6 mois lorsque le diagnostic est établi.