Bébé / Enfant / Adolescent

Pédiatrie : l’enfant n’est pas un être humain en miniature !

L’organisme de l’enfant est en développement et en transformation permanente depuis la naissance jusqu’à la période post-pubertaire où il devient adulte. A noter : la croissance se termine définitivement autour de 25 ans !

BEBE

L’accouchement peut être considéré comme le « premier traumatisme » physique subit par tout être humain. Cet évènement peut perturber le fonctionnement normal des structures crâniennes. En effet, les contraintes qui sont subies par le bébé peuvent engendrer un stress important au niveau des os du crâne et des muscles nucaux ; et ainsi perturber le développement du crâne et occasionner des troubles fonctionnels immédiats ou ultérieurs.

ENFANCE / ADOLESCENCE

La croissance mais aussi chacune des activités de votre enfant peut perturber sa posture générale. Le poids du sac à dos, une mauvaise position à l’école, des micro-traumatisme ou traumatismes liés à l’activité sportive ou culturelle, etc. sont autant de troubles fonctionnels chez l’enfant ou chez l’adolescent pouvant entraîner des dysfonctions ou des douleurs qui peuvent elles-même l’affecter durablement.

La majorité des atteintes doivent être prise en charge tôt pour deux raisons :

  • éviter l’aggravation de la pathologie car elle évoluera tout le long de la croissance de l’enfant ;
  • du fait de leur jeune âge, les os n’ont pas encore fini leur ossification, ils sont donc bien plus souples et malléables que celui d’un adulte : la correction d’une scoliose sera possible si elle est prise en charge à temps (sinon elle sera irréductible). Rappelons que la prise en charge de la scoliose est toujours très encadrée et doit faire intervenir plusieurs professionnels de santé.

QUAND CONSULTER ?

Après la naissance :

  • lorsque le travail a été trop long (plus de huit heures) ;
  • en cas de grossesse gémellaire ou grossesse multiple ;
  • en cas de césarienne programmée ou non ;
  • si bébé présente une déformation crânienne : ces déformations peuvent être dues aux instruments utilisés durant l’accouchement (spatules, ventouses, forceps), une forte pression sur l’abdomen maternel (expression utérine) durant l’accouchement, un passage difficile du nourrisson dans le détroit inférieur du bassin de la maman, un manque de mobilité de la tête en rotation droite ou gauche, ce qui entraîne un aplatissement du crâne du côté de la position de confort. A NOTER : une prise en charge précoce est indispensable (après 6 mois de vie, le crâne se densifie compliquant alors le travail ostéopathique, les améliorations seront beaucoup moins flagrantes à court terme) ;
  • si bébé tourne toujours la tête du même côté et dort toujours du même côté (torticolis du nourrisson) : cela peut être dû à des contraintes appliquées sur la tête et le cou de bébé lors de l’accouchement (accouchement difficile, long, avec spatule, ventouse, forceps, etc.) ;
  • si bébé a une asymétrie faciale (oeil plus petit, bouche ou nez dévié, oreilles non alignées, etc.) ;
  • si bébé présente des difficultés à téter lors de l’allaitement ;
  • si bébé a des régurgitations longtemps après la tétée : ce sont des reflux gastriques plus ou moins importants, surtout pendant les premiers mois de la vie. Ils s’atténuent naturellement après l’âge de 6 mois. Ils peuvent être dus à une immaturité du système digestif, n’ayant aucune incidence sur la courbe de poids ni sur l’appétit de bébé ;
  • si bébé a des coliques : les coliques sont des douleurs abdominales, pouvant être dues à des problèmes de digestion de bébé, elles arrivent souvent entre les repas. Bébé pleure, se tortille et a beaucoup de gaz ;
  • si bébé a une mauvaise position et/ou une asymétrie des hanches ou des membres inférieurs ;
  • si bébé a des troubles O.R.L à répétition (dacryocystite non infectieuse, otites, etc.) : très fréquents jusqu’à l’âge de 3 ans, ils sont gênants et douloureux pour bébé.

Un examen très doux des différentes mobilités physiologiques (crâne, sacrum, abdomen, etc.) détectera aisément les troubles fonctionnels mineurs.

PENSEZ A APPORTER 

> le carnet de santé de votre bébé,

> le compte rendu d'accouchement s'il est en votre possession,

> l'échographie du 3ème trimestre pour la première séance,

> prendre de quoi changer bébé, car il y a parfois des "petites surprises" pendant les soins,

> munissez-vous également de doudous, tétines, langes, etc.

Dès que votre enfant marche :

  • maux de tête, de dos ;
  • scoliose juvénile ou attitude scoliotique ;
  • après une entorse, déchirure ligamentaire ou une intervention chirurgicale ;
  • séquelles de fracture ;
  • port d’un appareil dentaire ;
  • après la succion du pouce ;
  • affections ORL à répétition (otites, rhinites, sinusites) ;
  • doubles digestifs (douleurs abdominales, ballonnements, constipation, etc.) ;
  • difficultés de concentration à l’école ;
  • difficultés à trouver le sommeil.

Le rôle de l’Ostéopathe Biomécanicien

L’Ostéopathe Biomécanicien D.O. est un praticien de première intention issu d’une formation initiale complète lui permettant ainsi de prendre en charge les bébés sans formation complémentaire, cela n’est pas le cas d’un ostéopathe D.O. issu d’une formation plus générale.

Cependant, dans une volonté de prise en charge plus précise, mademoiselle HEIDEN s’est spécialisée en ostéopathie pédiatrique par le biais d’une formation post-graduée en 2 ans, validée par la SEROPP. Seule formation basée sur la recherche scientifique et des explications biologiques, neurologiques, anatomiques, physiques et mécaniques.

L’Ostéopathe Biomécanicien prendra en charge les troubles fonctionnels résultats de micro-traumatismes ou de traumatismes liés à la grossesse, l’accouchement, les positions et mouvements du bébé mais également aux activités et postures de l’enfant/adolescent.

LE CONSEIL DE L’OSTEO

Une consultation chez un Ostéopathe Biomécanicien ne remplace JAMAIS une consultation chez le pédiatre ou le médecin.

Pour la prise en charge du nouveau-né et du nourrisson, des techniques adaptées doivent être employées. Vérifiez le sérieux des formations post-graduées en ostéopathie périnatale et pédiatrique suivies par vos praticiens car certaines relèvent du domaine psycho-émotionélo-dramatico-énergético-maraboutismo-soit-disant-ostéopathique.