Plagiocéphalie

Plagiocéphalie ou crâne plat

S’il est souvent conseillé de faire réaliser un bilan par un ostéopathe pour votre bébé qui vient de naître, personne ne vous explique quand cela est nécessaire.

L’un des principaux motifs de consultation en ostéopathie est la déformation crânienne du bébé. La plagiocéphalie se manifeste par un aplatissement à l’arrière du crâne de bébé. Parfois, une bosse frontale et une asymétrie faciale seront mises en évidence.

Il existe cependant plusieurs type de plagiocéphalies :

  • la plagiocéphalie occipitale ;
  • la plagiocéphalie fronto-occipitale (évolution de la plagiocéphalie occipitale) ;
  • la brachycéphalie postérieure (pouvant évoluer en dolichocéphalie).

D’autres déformations crâniennes existent, en lien avec une synostose d’une ou plusieurs sutures crâniennes :

  • scaphocéphalie ;
  • trigonocéphalie ;
  • plagiocéphalie antérieure.

Enfin, certains épanchement sanguin peuvent également provoquer des déformations crâniennes :

  • bosse(s) séro-sanguine(s) ;
  • céphalhématome(s).

CAUSES

Dans les cas de plagiocéphalie, vous remarquerez que bébé a une tendance à tourner plus facilement la tête d’un côté que de l’autre. En général, ce type de plagiocéphalie sera liée à un torticolis du nourrisson ou une rétraction musculaire du SCOM. Autrement, c’est simplement le plat de la tête qui aura une tendance à amener bébé à positionner sa tête plutôt d’un côté que de l’autre, ou encore à regarder toujours devant lui. Dans ce cas là, ce type de plagiocéphalie sera classée dans la catégorie dite positionnelle.

Les plagiocéphalies sont très souvent liées à une mauvaise répartition des contraintes au sein du crâne du nourrisson. Cette mauvaise répartition des contraintes est principalement liée à une raideur empêchant bébé de tourner la tête (torticolis du nourrisson) dans ses amplitudes maximales et l’incitant ainsi à positionner sa tête toujours dans la même position.

Etant donné que le crâne de bébé est très malléable, le poids de celui-ci, sur un plan plus ou moins dur et de manière prolongée, sera à l’origine d’une déformation du crâne (plagiocéphalie positionnelle). C’est pour cela que le pédiatre vous conseille de changer fréquemment la position de couchage de bébé.

La scaphocéphalie, la trigonocéphalie et la plagiocéphalie antérieure sont des types de déformation crânienne plus spécifiques et généralement lié à un défaut de croissance d’une ou plusieurs sutures crâniennes ou une crâniosténose d’une ou plusieurs de ces dernières.

Notez tout de même que les différentes causes citées ci-dessus, hormis la position prolongée et répétée sur le même côté du crâne, ont une origine toute autre : pendant la grossesse, un manque de liquide amniotique, un manque de place dans l’utérus  lié à une grossesse multiple, un poids important de bébé seront à l’origine de mauvaises positions de bébé dans le ventre. Il devra donc s’adapter pouvant ainsi créer un torticolis du nourrisson.

L’accouchement n’est pas de tout repos non plus pour bébé. Le torticolis du nourrisson peut survenir à ce moment précis car l’obstétricien aide à sa sortie en effectuant un mouvement de rotation de la tête, très rapide, mais surtout dans des amplitudes extrêmes. De même, lors de l’utilisation de ventouses ou lorsque la tête de bébé reste coincé un long moment dans le bassin de maman, des bosses séro-sanguines ou céphalhématomes peuvent alors apparaître.

QUAND CONSULTER ? (liste non exhaustive !)

  • lorsque le travail a été trop long (plus de huit heures) ;
  • en cas de grossesse gémellaire ou grossesse multiple ;
  • en cas de césarienne programmée ou non ;
  • si bébé présente une déformation crânienne quelle qu’elle soit ;
  • si bébé tourne toujours la tête du même côté et dort toujours du même côté ;
  • si vous avez eu un accouchement difficile, long, avec spatules, ventouse, forceps, etc.
  • si la/les bosse(s) zéro-sanguine(s) persiste(nt) plus d’une semaine après la naissance.

TRAITEMENT

Les déformations crâniennes ne sont pas seulement inesthétiques. Une prise en charge précoce grâce à des techniques mécaniques adaptées pourront venir à bout de ces déformations. Le cerveau étant un organe mou, celui-ci s’adaptera aux déformations crâniennes. Il est évident que, si les déformations crâniennes sont importantes, alors certaines parties du cerveau ne pourront se développer correctement et ainsi influer sur le développement psychomoteur ou encore sur le développement maxillo-facial de l’enfant.

L’ostéopathie a une efficacité majeure dans le cas des déformations crâniennes du nourrisson, notamment si la prise en charge est précoce (avant 4-6 mois). Par la suite, le traitement en ostéopathie est toujours possible mais les résultats sont moins visibles rapidement. Il est toutefois conseillé de faire consulter régulièrement votre enfant par un ostéopathe afin de contrôler son développement psychomoteur mais également son développement maxillo-facial.

ATTENTION : La rétraction musculaire du SCOM, la crâniosténose ou le céphalhématome n’entrent pas dans le champs de compétence de l’ostéopathe. De plus, il faut noter que beaucoup d’ostéopathes vous recommanderont le port du casque pédiatriques. Sachez que ce recourt  ne se fait que dans des cas extrêmes et en général, ce sera votre pédiatre de ville ou le pédiatre de l’hôpital qui vous le conseillera.

LE CONSEIL DE L’OSTEO

Une consultation chez un Ostéopathe Biomécanicien ne remplace JAMAIS une consultation chez le pédiatre ou le médecin.

Pour la prise en charge du nouveau-né et du nourrisson, des techniques adaptées doivent être employées. Vérifiez le sérieux des formations post-graduées en ostéopathie périnatale et pédiatrique suivies par vos praticiens car certaines relèvent du domaine psycho-émotionélo-dramatico-énergético-maraboutismo-soit-disant-ostéopathique. Notez que votre ostéopathe a obtenu son Certificat d’aptitude à l’Ostéopathie Périnatale et Pédiatrique.