allaitement-osteopathe-val-de-marne-94

Allaitement

L’allaitement

Les recherches scientifiques sur le lait maternel prouvent sa supériorité malgré l’amélioration de la qualité des laits infantiles. En effet, la composition nutritionnelle et l’apport en substances biologiques du lait maternel ne peuvent être imités : le lait maternel s’adapte de façon permanente aux besoins de bébé, que ce soit tout au long de la croissance de bébé mais aussi au cours d’une seule et même tétée. De plus, l’allaitement apporte des bienfaits à bébé mais aussi à maman !

Environ 70% des femmes françaises choisissent d’allaiter leur bébé dès la naissance. Cependant, l’allaitement n’est pas obligatoire, alors :

  • pour celles qui subissent la pression de leur entourage parce qu’elles ne souhaitent pas allaiter : cela est votre choix et cela ne fera pas de vous une mauvaise maman !
  • pour celles qui n’arrivent pas à allaiter, rapprochez-vous de votre sage-femme ou conseillère en lactation pour plus d’informations pratiques.

AVANT L’ACCOUCHEMENT

Certains rendez-vous de préparation à l’accouchement seront destinés à l’allaitement. N’hésitez pas à poser toutes vos questions à votre sage-femme ou conseillère en lactation afin de bien positionner bébé lorsque vous allaiterez bébé. N’oubliez pas que :

  • bébé doit être au contact peau à peau ;
  • la tête et le corps de bébé doivent être bien alignés, suivant une ligne droite ;
  • tenez fermement bébé par les fesses et le dos mais pas par la tête et le cou, qui doivent restés soutenus tout en restant libre ;
  • c’est bébé qui doit venir à votre sein et non le contraire ;
  • vérifiez que la bouche de bébé enveloppe l’aréole et que ses lèvres sont bien détendues et retroussées (cela permettra de réduire le risque de crevasses).

BEBE EST ARRIVE !

Ca y est ! Le grand jour est arrivé ! C’est le moment de mettre en pratique les conseils prodigués par votre sage-femme ou votre conseillère en lactation. Ce qu’il faut savoir sur le lait maternel dans les premiers jours de vie de bébé :

  • le colostrum est le premier lait et présent jusqu’à J6. Le colostrum a des propriétés laxatives, vomitives et diurétiques permettant l’élimination des glaires, du liquide amniotique et du méconium. Progressivement le lait s’enrichit en sels minéraux, protéines et s’appauvrit en lactose et en lipides ;
  • le lait de transition est le second lait, présent de J6 à J14. Ce lait augmente en quantité pour se charger en lactose, en lipides et en vitamines, le rendant ainsi plus calorique ;
  • le lait mature est le lait définitif présent à partir de J14. Ce lait a une composition variable selon l’alimentation maternelle et les besoins de bébé. Ce lait s’épaissit au cours de la tétée et se charge en lipides le matin afin de réguler l’appétit de bébé et ainsi diminuer les tétées nocturnes.

Le saviez-vous ? La tétée de bébé donne le rythme pour la production de lait qui va s’adapter à la demande de bébé. Chaque tétée prépare la suivante.

AVANTAGES POUR BEBE

  • le lait maternel est parfaitement adapté aux besoins de bébé tout au long de sa croissance, il permet également de limiter les risques d’obésité, les risques de diabète, d’hypertension artérielle et également d’hypercholestérolémie à l’âge adulte ;
  • le lait maternel étant riche en anticorps, bébé booste son système immunitaire (bébé sera mieux protégé des infections respiratoires, ORL et gastro-intestinales) ;
  • le fait d’allaiter, éduque la langue (succion, déglutition, respiration, phonation, langage, occlusion) et développe le goût (éduque aux saveurs, limite l’obésité) ;
  • le fait d’allaiter, positionne naturellement la tête de bébé en flexion-rotation en regard du sein à téter et stimule la tonicité musculaire nucale. L’alternance de côté pour la tétée de chaque sein, pourra également limiter ou travailler sur un éventuel torticolis du nourrisson existant.

AVANTAGES POUR MAMAN

  • économique ;
  • renforce le lien maternel (lorsque vous allaitez, soyez avec bébé, vivez ce moment unique avec bébé, cela est valable pour la tétée au biberon également) et l’attachement ;
  • le lait maternel est prêt instantanément (bonne température, pas de stérilisation, pas d’encombrement matériel) ;
  • permet une rééquilibration hormonale progressive de maman (perte de poids, récupération tissulaire, limitation du risque de cancer du sein et des ovaires, diminution du risque d’ostéoporose à la ménopause) ;
  • le lait maternel est très assimilable, il y aura donc peu de selles qui seront non malodorantes ;
  • renforce la tonicité posturale de maman ;

INCONVENIENTS

Le code du travail vous autorise à vous absenter deux fois 30 min par jour pour nourrir votre bébé ou pour tirer votre lait. Dans ce cas, vous pouvez utiliser votre tire-lait dans une pièce au calme (pouvant être dédiée à cet effet par votre entreprise). Pensez à prendre une pochette isotherme et un pain de glace pour bien conserver votre lait !

DANS QUELLES POSITIONS ALLAITER ?

Il n’y a pas de règle, pour choisir la position dans laquelle vous vous sentirez le mieux pour allaiter. Cela pourra dépendre de votre humeur, de vos habitudes du moment de la journée etc. Mieux que de long discours, voici une petite illustration pour vous donnez quelques exemples de positions d’allaitement le plus connues.

Au delà de votre aisance, il faut également penser au positionnement confortable de bébé et plus particulièrement de sa tête, afin qu’il puisse déglutir sans gênes. Pensez à changer de positions d’allaitement le plus régulièrement possible afin de stimuler bébé, autant sur une difficulté à tourner la tête que pour son développement moteur.

C’EST L’ETE ! Je donne de l’eau à mon bébé … ou pas ?!

LE CONSEIL DE L’OSTEO

Si bébé tète puis se retire, tousse, tète et ainsi de suite, cela est sûrement un réflexe d’éjection : le jet de lait est trop important et vient se projeter sur la luette et bébé s’étouffe légèrement. Préférer tirer le lait sur 2-3 pressions avant de donner le sein à bébé.

Plus d’informations avec le guide allaitement maternel du Ministère des Solidarités de la Santé et de la Famille, le guide nutrition de l’INPES et surtout sur le site internet de la Leche League, une association pour le soutien à l’allaitement maternel.