Hernie discale

QU’EST-CE QU’UNE HERNIE DISCALE ?

Le disque intervertébral constitue l’équivalent d’une articulation entre deux vertèbres. Il est constitué d’un noyau central gélatineux : le nucleus pulposus ; et il est entouré de fibres cartilagineuses concentriques : l’annulus. Lorsqu’il y a dégénérescence discale, des fissures apparaissent dans l’annulus et laissent migrer une partie du noyau vers l’extérieur formant une saillie qui comprime la racine nerveuse adjacente, c’est une hernie discale.

Hernie discale : symptômes, causes, diagnostic et traitement

Très souvent douloureuse, la hernie discale touche principalement les hommes entre 25 et 55 ans. La hernie peut survenir n’importe où dans le rachis, cependant la hernie se retrouve le plus souvent dans le cou et le bas du dos.

ROLE DU DISQUE INTERVERTEBRAL ET SON IMPLICATION DANS LA HERNIE DISCALE

Un cas de hernie discale suppose une raideur articulaire locale. Les disques intervertébraux sont des disques souples comparables à des coussins amortisseurs qui se situent entre les 24 vertèbres de la colonne vertébrale. Ces articulations spécialisées ont pour fonction de permettre la mobilité des vertèbres, d’amortir les forces qui les compriment et de stabiliser les vertèbres dans les différents plans de l’espace. La mobilité des vertèbres permet d’assurer la nutrition et la régénérescence des tissus articulaires. Un stress mécanique soutenu ou encore un traumatisme peut mettre en danger l’équilibre entre l’usure normale et la régénération qui est garante de l’intégrité des tissus articulaires. Cette restriction de mobilité conduit à la dysfonction vertébrale et parfois à une dégénérescence des articulations vertébrales elles-mêmes.
hernie discale

MODE DE SURVENUE

Le disque intervertébral se compose de deux éléments : le noyau central gélatineux et les anneaux fibreux qui l’entourent et le retiennent.

Les anneaux fibreux permettent au disque de résister à la déformation et préviennent tout déplacement du noyau. En cas de compression constante, il peut survenir des fissures au niveau des anneaux fibreux qui créeront une brèche par où le noyau va s’échapper et faire saillie. Celle-ci créera une compression ou une irritation des racines nerveuses qui sont à proximité.

Hernie discale

Ce problème peut faire suite, entre autres, à un surmenage, à une torsion brusque du tronc ou encore lors du soulèvement de charges trop lourdes. Les femmes enceintes, les personnes de grande taille et les personnes avec un surplus de poids sont particulièrement à risque.

DIAGNOSTIC

La hernie discale peut être asymptomatique. De plus, ses manifestations cliniques peuvent varier d’un individu à un autre.

La plupart du temps, nous parlons de douleurs vives et intenses dans la zone touchée par la hernie discale. Dans la majorité des cas, l’affection se situe au niveau des lombaires, touchant notamment les disques L4-L5 et L5-S1 soit la charnière combo-sacrée puisque c’est à ces endroit que résident le plus de contraintes mécaniques.

La hernie discale est un gonflement d’une portion du disque intervertébral particulièrement le nucleus pulposus. Cette protubérance peut alors comprimer les structures nerveuses adjacentes : en général, racines des nerfs spinaux (radiculopathies).

La hernie lombaire provoque une lombalgie souvent unilatérale qui irradie dans la fesse et le membre inférieur (sciatalgie/cruralgie).

La douleur peut s’accentuer lors de sollicitations des muscles du dos dans les flexions, lors d’éternuements, d’efforts et lors de positions prolongées debout, assises ou couchées à plat ventre.

La hernie cervicale peut produire une raideur +/- associée à une douleur cervicale unilatérale qui irradie dans l’épaule et le bras (NCB). Parfois, des déficits neurologiques apparaissent tantôt sensoriels (picotements, engourdissement, fourmillement) appelés dysesthésies ou paresthésies, tantôt moteurs: faiblesse des muscles (parésies) pouvant aller jusqu’à la paralysie. Dans des cas plus graves, il est à noter la présence de troubles des sphincters anal et urinaire : c’est une urgence médicale !

TRAITEMENT

Selon la gravité et l’impotence fonctionnelle, l’approche à privilégier est la suivante :

  • traitement médicamenteux :
    • aura pour but de soulager les symptômes et « d’éteindre le feu » de la douleur ;
  • traitement manuel :
    • devrait être essayée en parallèle de la thérapie médicamenteuse car cette approche est efficace et non invasive mais mécanique, couplée à un traitement médical approprié, les résultats n’en sont plus que satisfaisant. A noter que dans le cas de hernies discales migrées ou exclues, le traitement manuel ne sera pas efficace ;
  • traitement chirurgical
    • doit être utilisé en dernier lieu, s’il y a présence de déficits neurologiques tels que cités plus haut. Ce traitement doit être mûrement réfléchit et nécessite l’avis d’un professionnel de santé qualifié, c’est-à-dire votre médecin généraliste et votre chirurgien orthopédiste.

Vidéo : Remplacement chirurgical d’un disque intervertébral cervical – Laser Spine Institute

CONSEILS ET CHOSES A EVITER

Dans beaucoup de domaines, on a l’habitude d’utiliser le proverbe mieux vaut prévenir que guérir et celui-ci est aussi valable pour la hernie discale. En effet, il est toujours préférable de préserver son dos pour prévenir de petits problèmes qui peuvent s’aggraver ultérieurement.

Ainsi, il faut éviter les activités physiques susceptibles de soumettre son dos à un stress mécanique soutenu, à un traumatisme et ou à tout ce qui peut être une source de compression constante sur les disques intervertébraux. De la même manière, mieux vaut pratiquer régulièrement des activités non traumatiques comme la marche rapide ou la natation.

En outre, vous pouvez respecter quelques consignes simples pour préserver votre dos et vos disques comme :

  • garder le dos droit, sans torsion du tronc lors de soulèvement de charges en les portant au plus près du corps ;
  • ne pas rester immobile durant de longues périodes, surtout en position assise ;
  • opter pour un mobilier de bureau que vous pouvez régler en hauteur et en inclinaison (ajustement ergonomique).

Vidéo : Résumé de l’article en images – Laser Spine Institute

https://plus.google.com/+HEIDENTERNISIENSylvieDONoiseau/about

Suivez-nous !